Vous êtes ici : Accueil Actualités Don D'organes - nouvelles modalités

portletcontact.jpg

portlet covid.png

portletrepertoire.jpg

portlet enquetes publiques.png

portlet deviations.png

modèle portlet marchinfo.png

conseilcommunal.jpg

modeleportletmedpharm.jpg

portletsalles.jpg

 
Actions sur le document

Don D'organes - nouvelles modalités

Don D'organes - nouvelles modalités

Depuis le 1er juillet 2020, l'enregistrement du don d'organes est simplifié dans une déclaration.

 Vous pouvez enregistrer votre demande :

  • vous même,
  • auprès de votre médecin,
  • auprès de l'administration communale.

Vous pouvez vous exprimer par rapport à 4 types de prélèvements :

  1. le don d'organe à des fins de transplantation : ceci vise le prélèvement d'un ou plusieurs organes tels que le foie, les reins, les poumons, le coeur ou le pancréas afin de pouvoir les transplanter chez une autre personne qui est en attente d'une greffe.
  2. Le don d'autres types de matériel corporel humain comme de la peau, du cartilage, des tendons, une valve cardiaque ou des artères... Ce type de matériel servira alors :
  • soit à être transplanté sur une autre personne dont l'état de santé le nécessite : il peut s'agir d'une greffe de peau pour une peronne gravement brûlée, une greffe de cornée pour une personne malvoyante, la transplantation d'une valve cardiaque pour une personne présentant des problèmes au coeur...
  • Soit pour fabriquer de nouveaux traitements ou médicaments visant à soigner certaines maladies telles que la maladie d'Alzheimer ou certains cancers.
  • Soit pour aider à faire avancer la recherche dans le domaine de la médecine : il s'agira par exemple de prélever une tumeur, un ganglion, ou un lobe de foie malade qui pourront alors être analysés par les chercheurs pour mieux identifer les causes d'une maladie et rechercher de nouveaux traitements. 

Consentement présumé 

Dans notre pays, chaque citoyen est donneur potentiel après son décès, à moins de s'y être opposé explicitement de son vivant. Cependant, dans la pratique, les médecins ne prélèvent pas d'organes sans autorisation explicite. Si le défunt n'a pas fait enregistrer sa volonté, le médecin prendra avant tout contact avec les proches. Mais la famille n'est pas toujours au courant du souhait du défunt. En outre, il est assez délicat de poser ce genre de question après la perte d'un être cher. 

Que vous soyez pour ou contre, enregistrez vos préférences. 

 

Actions sur le document