Aller au contenu. | Aller à la navigation

Discours du Bourgmestre lors de l'installation du Conseil communal
Sections
Vous êtes ici : Accueil Actualités Discours du Bourgmestre lors de l'installation du Conseil communal

portletcontact.jpg

portletrepertoire.jpg

portlet deviations.png

modèle portlet marchinfo.png

conseilcommunal.jpg

portletjumelages.jpg

modeleportletmedpharm.jpg

portletsalles.jpg

 
Actions sur le document

Discours du Bourgmestre lors de l'installation du Conseil communal

Discours du Bourgmestre lors de l'installation du Conseil communal

En début de séance, le bourgmestre Eric LOMBA s'est adressé aux Conseillers communaux et au public présent en nombre lors de l'installation du Conseil communal du 3 décembre 2018. Voici son discours :

Mesdames et messieurs les Conseillers,

Vous avez été choisis par la population marchinoise pour présider pendant les six années à venir à la destinée de notre communauté marchinoise, communauté qui m’a fait l’honneur cette fois encore de m’élire comme bourgmestre.

Nous voici rassemblés en un moment solennel qui raffermit la vie politique et, partant, la vie démocratique.

Je reviendrai uniquement sur les élections communales que nous venons de vivre pour dire toute mon inquiétude face à l’augmentation des votes blancs ou nuls et de l’abstentionnisme. Cela doit interpeller chacune et chacun d’entre nous, comme cela doit interpeller les responsables et membres de nos groupes politiques : c’est un avertissement et un rappel. La démocratie n’est jamais donnée, elle est toujours à construire.

Au terme de cette séance, nous aurons installé un Conseil et son exécutif. Puissions-nous en nos grades et qualités, nous rappeler en toutes circonstances que c’est la richesse de nos échanges nourris de nos différences qui fera de cette assemblée un lieu propice à la démocratie.

Mesdames et messieurs les Conseillers, les gilets jaunes nous disent leur colère et leur frustration. Je les comprends, même si je n’adhère pas à leurs pratiques. Les participants à la marche pour le climat, réclament notre lucidité : ils étaient 65 000 à Bruxelles. Élus communaux, nous sommes les relais politiques les plus proches de la population. À nous de rencontrer adéquatement ses besoins, d’y répondre et de relayer fermement ses préoccupations. Nous n’y arriverons qu’en travaillant ensemble, qu’en rassemblant nos énergies, qu’en traduisant au mieux les souhaits des Marchinois.

Une de nos premières missions sera de nous atteler à la rédaction de notre programme de législature : le Programme Stratégique Transversal. Gageons que chacune et chacun, chaque groupe y apportera sa contribution et qu’ainsi, il s’enrichira d’accents complémentaires.

Mesdames et Messieurs les Conseillers, la majorité vous a proposé que nos débats soient dorénavant conduits par un Président d’Assemblée, comme le permet le Code de la Démocratie Locale et de la Décentralisation. Notre souhait est d’ainsi instaurer plus de dynamique à nos futurs débats.

Le Collège, lui, sera composé de votre serviteur et de quatre Échevines et Échevins. Une Première Échevine, deux Échevines et un Échevin seront installés aujourd’hui. Ainsi pour la première fois de l’histoire marchinoise, le nombre de femmes sera supérieur à celui des hommes dans l’Exécutif, nous ne pouvons que nous en réjouir. Une parfaite parité sera atteinte avec la proposition d’un Président au CPAS, également chargé de compétences échevinales. Soulignons également l’ouverture à la jeunesse, puisque Justine Robert pourrait bien être la plus jeune Échevine de Wallonie.

Voilà, pour ma part, tout est dit… pour aujourd’hui ! Bonne législature à tous, et puissent nos travaux jouir d’un public aussi nombreux que celui de ce soir ! Je vous remercie de votre attention.

Actions sur le document